ch Darnetal
Publié le - 645 aff. -

Macron recule sur la réforme du prélèvement à la source, une bonne nouvelle ?

Le prélèvement à la source, la nouvelle forme modernisée de la perception de l’impôt sur le revenu du contribuable français, sera reporté au 1er janvier 2019 au lieu de 2018 selon la décision du Président Emmanuel Macron. Il consiste à prélever l’IR de la même année depuis la source du contribuable. Ainsi, les revenus imposables de 2019 seront prélevés en 2019.

Fonctionnement

La quasi-totalité des revenus fera l’objet du prélèvement à la source : traitement et salaires, retraites, pensions, revenus des non-salariés, revenus fonciers … Toutefois, les revenus des plus-values immobilières et ceux des capitaux mobiliers font déjà l’objet dudit prélèvement. L’impôt sur le revenu du salarié sera donc prélevé sur son salaire par son employeur, dont la déduction sera inscrite sur sa fiche de paie. La caisse de retraite procèdera en revanche au prélèvement des revenus des retraités, et les travailleurs non-salariés effectueront le versement d’un certain acompte.

Avec le report dudit prélèvement à la source, les revenus de 2017 continueront donc à être imposés et déclarés en 2018. Les contribuables s’attendaient pourtant à une non-imposition pour 2017, les revenus de 2018 ayant été prévus faire l’objet du prélèvement en 2018.

Possibilité de simuler l’impôt

Le contribuable a toutefois la possibilité d’évaluer à l’avance le montant de ses impôts à payer. Pour cela, un outil de calcul est disponible sur les sites internet spécialisés. Il s’agit d’un simulateur facile d’utilisation, qui prend en compte aussi bien la version simplifiée classique que la version complémentaire. L’utilisateur renseigne les informations sur sa situation familiale, sur l’ensemble de ses revenus ainsi que sur les charges déductibles.

L’avantage de l’utilisation de ce simulateur se distingue par la possibilité de découvrir les différentes façons de défiscaliser, par le biais de la souscription à divers produits d’investissement et d’épargne. De même, l’outil permet de vérifier le calcul réalisé par l’administration fiscale, et ce, en toute discrétion. Son utilisation est totalement gratuite et anonyme, elle ne nécessite aucune création de compte.